Partager sur →
- A +

Souffle de liberté ou la Bohémienne, de Haydn à Ravel

Concert - Musique de chambre

Du 13/01/2023
au 13/01/2023
  • Auditorium - Romans
  • 20h

  • 04 75 02 26 42
Infos pratiques

Vendredi 13 janvier 2023 - 20h00
Auditorium Cité de la musique, Romans

Tout au long de la deuxième moitié du 19e siècle, l’image de la Bohémienne a charmé les compositeurs, les romanciers et les artistes européens par sa soif de liberté et son audace. Dans une société où la femme est encore associée à la soumission, aux tâches ménagères ou à la reproduction, le personnage de la Tzigane défie tous ces clichés en se présentant comme un modèle de féminité naturelle, libre et forte, imposant son droit d’être une femme. N’est-ce pas là où se nichait la raison du scandale qui éclata lors de la première de « Carmen » de Bizet, tant inspirée par l’oeuvre de Mérimée ?


Mais avant le chef-d’oeuvre de Bizet, qui a accumulé à lui seul toute cette rébellion contenue de la gente féminine, on peut aussi citer le célèbre opéra Trouvère de Verdi, ou Haydn avec le Finale de son Trio n°1 et Brahms avec le Finale de son quatuor avec piano n°1 « Rondo alla Zingarese ». Et aussi, plus proches de Bizet : Saint-Saëns, J. Strauss fils ou Tchaïkovski. Puis Sarasate, avec ses Airs Bohémiens, et enfin Ravel, avec sa Tzigane, tous ont su donner, par l’intermédiaire du violon-soliste, les lettres de noblesse à ce personnage qui a tant contribué à cette évolution des moeurs sur le continent européen.


Haïk Davtian : violon
Daria Fadeeva : piano
Taron Karapétian : violoncelle

Entrée libre

Retour